Teacher with students in the classroom
Leïla Slimani en visite à Rochambeau

(English below)

Rochambeau a eu l’honneur d'accueillir Leïla Slimani, lauréate du Prix Goncourt 2016 et représentante de la France à l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Son rôle d’écrivain, son identité, son rapport au Maroc ou encore ses sources d’inspiration, voilà autant de sujets que les élèves de seconde ont abordés avec l'écrivaine et journaliste franco-marocaine dans un échange qui s’est avéré riche, touchant et parfois provocateur. “On écrit pour déranger, pour surprendre, pas pour plaire “, a-t-elle mentionné. Leïla Slimani a invité les jeunes élèves à ne pas avoir peur; ne pas avoir peur de s’affirmer, de prendre la parole. Interrogée à savoir quels étaient ses combats, l'écrivaine engagée a mentionné se battre, entre autres, pour la liberté de penser, pour le droit de chacun au savoir et pour les droits sexuels. 

Un échange qui a certainement suscité de nombreuses questions et réflexions auprès des élèves. 

Célébrer la contribution des femmes dans la littérature

Cette rencontre était organisée dans le cadre du projet “Voix de femmes et langue française : y a-t-il une Écriture Femme ?" lancé plus tôt cette année. Pensé par Madame Roberti, enseignante de français, et Madame Charlet, professeur-documentaliste, ce projet met à l’honneur les écrivains femmes, la littérature française et francophone, et la langue française. 

Merci à Denis Quenelle, attaché culturel au Service culturel de l’Ambassade de France, et à Marylène Roberti, Caterina Renzi et Hélène Charlet pour leur appui à l’organisation de l'événement.

Visit of Leila Slimani

Leila Slimani on a visit to Rochambeau

Rochambeau had the honor of hosting Leila Slimani, winner of the 2016 Prix Goncourt and France's representative to the International Organization of the Francophonie. 

Her role as a writer, her identity, her relationship with Morocco, and her sources of inspiration were some of the topics that the 10th graders discussed with the Franco-Moroccan writer and journalist in an exchange that was rich, touching, and sometimes provocative. "We write to disturb, to surprise, not to please," she mentioned. She encouraged the young students not to be afraid; not to be afraid to stand up and speak out. When asked about her battles, the committed writer mentioned fighting for freedom of thought, for the right of everyone to knowledge and for sexual rights, among others. 

An exchange that certainly raised many questions and thoughts among the students. 

Celebrating women’s contributions in literature

This virtual visit was organized as part of the project "Voix de femmes et langue française : y a-t-il une Écriture Femme ?”  that was started earlier this year. Conceived by French teacher Ms. Roberti and teacher-documentalist Ms. Charlet, this project honors women writers, French and Francophone literature, and the French language. 

Special thanks to Denis Quenelle, Cultural Attaché at the Cultural Services of the French Embassy, and to Marylène Roberti, Caterina Renzi et Hélène Charlet for their support in the organization of this event.